Le travail n’est pas envisagé comme un travail sur un objet mais sur une collection. La collection comme un tout, une atmosphère. Un univers spécifique dans lequel les objets viennent parler et se répondre. Un univers qui renvoie à un lieu réel ou idéalisé : son étendue, ses tons, ses odeurs.

La collection permet à l’artiste d’élargir le spectre de ses références. Empruntant le mot à l’univers de la mode, le processus est celui d’un fil conducteur. Un fil qu’il tient, travaille, tisse, le temps d’une collection. Puis vient une nouvelle collection, un autre fil, d’autres références. De partout, dans le cinéma, la peinture, les souvenirs. Chaque collection développera donc un langage singulier pour retranscrire une ambiance spécifique.

Son travail est une symbiose : retrouver les racines du passé, l’artisanat, ses savoir-faire, mais les lire sous le prisme de la modernité.

Deux autres mots ont leur place ici. L’imaginaire et l’onirisme. Ses collections sont le support d’un récit.

Frédéric Pellenq fabrique lui-même les objets qu’il imagine dans son atelier. Sa dernière collection en date, couture, marque une évolution dans le processus de fabrication, le début d’une collaboration avec des artisans français. L’occasion d’allier le savoir-faire de différents corps de métier.

Frédéric Pellenq’s work does not focus on one object but on a collection.  The collection is seen as a whole, an atmosphere. A specific world where the objects talk and answer to each other. A world that refers to a genuine or idealized place : its area, its tones and smells. 

 

Through a collection, the artist can expand his field of references. Taking the word from the fashion industry, the process is thought as a common thread.

A thread that he handles, shapes and forges. Then, comes a new collection, a new thread with new references. From everywhere, cinema, painting, memories, etc. Any collection will create its own identity and transpose a specific vibe. 

 

His work is a symbiosis, it remembers the past crafts and its savoir-faire, through a contemporary angle. Two more words have an importance : fantasy and dreams. His collections are stories.

Frédéric Pellenq build the objects he creates himself, in his studio.
His last collection, couture, marks an evolution in the process of production, the beginning of collaborations with french craftmen. The occasion to combine various savoir-faire.

photography by Romain Laprade

interior by Marion Mailaender